Versement d’acompte pour travaux : comment ça se passe ?

Publié le : 12 octobre 20213 mins de lecture

Lorsqu’on débute en tant qu’entrepreneur en construction, il est rude de se positionner en termes de prix, et encore plus difficile d’avoir un acompte. D’un côté, on pense qu’il représente une petite entreprise sans ressources, de l’autre, on ne sait pas combien ni quand demander. Cependant, travailler l’acompte est une pratique très courante et présente plus d’atout pour les artisans.

Maniéres de verser l’acompte pour travaux

Le principe du dépôt des œuvres Lois, obligations et même traditions… Lorsqu’on parle d’acomptes, plusieurs qualificatifs sont proposés. Et pour une bonne raison! Les questions réglementaires et législatives sont devenues une priorité pour les artisans il y a seulement deux décennies. Dans le passé, les transactions pouvaient être effectuées en frappant simplement dans vos mains, mais aujourd’hui, vous devez publier des documents avec des mentions légales avant de toucher à des outils. Par conséquent, il est normal de vouloir savoir quel est l’acompte. Mais avant d’aller au cœur du problème, il est important de comprendre ce qu’est un acompte.

Dépôt de travaux : comment ça marche ?

 Le principe du dépôt est tout à fait simple. Il s’agit du pourcentage du montant total des travaux demandés par l’artisan à la fin du devis ou au début des travaux. Dans des circonstances normales, il y a un dépôt avant les travaux, puis un deuxième dépôt est effectué et le solde est payé après inspection et acceptation sur place. Le devis mentionnait le montant de l’acompte pour le lieu. Par conséquent, le client est prévenu que le paiement sera effectué après son certificat d’agrément.

Comment se déroule le paiement ?

D’une manière générale, les constructeurs exigent que leurs clients paient le montant total des travaux en trois versements :

  •  Le premier acompte après accord du devis par le client. Le montant moyen du premier acompte est compris entre 10% et 30%.
  •  Le deuxième dépôt pendant la période de construction. Le montant moyen de ce dépôt temporaire est compris entre 30% et 40%.
  •  Le paiement final à la livraison des travaux est équivalent au montant total estimé moins l’acompte versé.
  •  En tant que professionnel de la construction, si vous recevez un acompte d’un client, vous êtes obligé d’émettre une facture d’acompte.
  •  C’est une obligation légale impliquant toutes les industries du bâtiment : électriciens, plombiers, couvreurs…

Enfin, le pré-paiement d’une partie des coûts des travaux réduit également le risque de non-paiement. L’artisan facturera certainement une partie du coût total du lieu. C’est donc une triple victoire pour les entrepreneurs.

Plan du site